Ogm ou pas, les consommateurs vont pouvoir choisir

Ogm ou pas, les consommateurs vont pouvoir choisir

 

 

arton16534

Un décret paru au Journal officiel (31/01/2012) autorise les fabricants de tous les types d’aliments issus de filières ne contenant pas d’organismes génétiquement modifiés (Ogm) à les étiqueter “Sans OGM”. La règle sera applicable au 1er juillet prochain.

“La mention : « sans OGM » est réservée aux ingrédients non génétiquement modifiés et aux ingrédients obtenus à partir de matières premières contenant au maximum 0,1 % d’organismes génétiquement modifiés, à condition que cette présence soit fortuite et techniquement inévitable” indique le texte du décret qui prévoit des dispositions parallèles pour les produits issus de l’élevage (viande, lait et œufs).

L’association de consommateurs Que Choisir se réjouit de la création de cet étiquetage, considérant que, “les consommateurs vont enfin pouvoir identifier sans ambiguïté la viande, le poisson, les produits laitiers, les œufs et les autres aliments provenant d’animaux nourris sans Ogm”.

Jusqu’à présent, les fabricants devaient indiquer sur les emballages la présence d’Ogm dans les produits alimentaires, mais ils n’étaient obligés d’indiquer si les animaux à l’origine de certains produits (viande, lait ou œufs) avaient été nourris avec des Ogm.
Les producteurs des filères non-Ogm ne pouvaient pas inscrire la mention “sans Ogm” sur leurs produits. Désormais, des étiquettes “Nourri sans Ogm” et “Issu d’animaux nourris sans Ogm” pourront être utilisées.

Les consommateurs, sont majoritairement hostiles aux produits Ogm dans leur alimentation et la quasi totalité (96 %) d’entre eux souhaitent, de toute façon, savoir si les animaux dont ils consomment les produits ont été ou pas nourris aux Ogm, rappelle l’association.

article précédent Article suivant
Top