Monte-escaliers : soyez vigilant !

Monte-escaliers : soyez vigilant !

monte_escalier

Même si les ventes en France ne rivalisent pas encore avec nos voisins européens notamment la Grande Bretagne (12 000 contre près de 60 000 par an), les monte-escaliers sont de plus en plus prisés par les personnes âgées désireuses de rester à leur domicile malgré leurs problèmes de mobilité et cela risque d’augmenter ces prochaines années à mesure que l’espérance de vie s’accroit.

Ce sont deux accidents dont l’un mortel qui ont incité la CSC (Commission de Sécurité des Consommateurs) à mener une enquête passant au peigne fin tous les éléments concernant le monte escalier : « Ergonomie, fiabilité des systèmes de commande, comportement des éléments mobiles comme les accoudoirs ou les repose-pieds, avertissements présents sur la machine ».

Les conclusions de l’enquêtes sont clairs : «  l’utilisation d’un monte-escalier peut présenter des risques de coincement de doigt ou de vêtements dans ses parties mobiles, voire de chute”.

De plus, elle « recommande de revoir la norme européenne relative à ces équipements. En effet, la déclaration CE de conformité est déclarée dès la sortie d’usine. Il faudrait qu’elle le soit qu’une fois le monte-escalier installé au domicile de la personne. Le fauteuil ne devrait pouvoir se déplacer qu’une fois les accoudoirs et les repose-pieds abaissés et la ceinture de sécurité bouclée. Ce n’est malheureusement pas le cas sur la plupart des appareils. La télécommande indépendante peut être utilisée par une tierce personne n’ayant pas une vue directe sur l’escalier et ainsi entrainer la chute de la personne s’installant sur le monte-escalier»

Rappelons qu’avant d’envisager l’achat d’un appareil comme le monte-escalier, il faut envisager toute autre solution comme par exemple l’aménagement d’une chambre au rez-de-chaussée.

Pour de plus amples informations, consultez le site http://www.securiteconso.org

Top