Les nouveaux hôpitaux écolos

Les nouveaux hôpitaux écolos

Hospital-2

 

Les hôpitaux certifiés HQE font leur apparition en France. Leur mission : préserver l’environnement tout en ne perdant pas de vue leur priorité, soigner les patients du mieux possible. Un défi relevé par quelques établissements, même si les économies réalisées restent modestes…

Que fait le domaine de la santé en faveur du développement durable ? Il paraît bien difficile de concilier les deux domaines, la santé étant trop importante pour faire des concessions énergétiques. Mais la pollution elle-même est aussi nuisible à la santé, provoquant de l’asthme ou encore desproblèmes cardiovasculaires… Si le domaine médical doit soigner, il a également pour mission de s’assurer de la prévention de ce genre de maladies !

C’est ainsi que les hôpitaux certifiés haute qualité environnementale (HQE) commencent à apparaître en France. La Caisse des dépôts et consignationsainsi que la MAINH (Mission nationale d’appui à l’investissement hospitalier) qui avaient souhaité la création d’un référentiel pour la certification d’une démarche HQE spécifique aux établissements de santé ont vu leur désir se réaliser le 29 avril 2008. Ce nouveau référentiel HQE a été validé par l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médicosociaux (ANAP) et le ministère de la Santé.

Les hôpitaux sont de gros consommateurs d’énergie !

Cette certification n’est pas obligatoire, mais elle constitue un premier pas, volontaire, des centres hospitaliers vers le développement durable et le respect de l’environnement. Car les près de 3.000 centres hospitaliers publics et privés en France sont de très gros consommateurs d’énergie. On estime leur consommation en électricité à environ 340 voire 500 kilowatts-heures par mètre carré et par an, sans compter l’utilisation de mètres cubes d’eau et l’émission de tonnes de déchets et de CO2. Vu le nombre de bâtiments concernés (plus de 17.000), les économies réalisées en maîtrisant mieux les ressources pourraient être colossales.

Bien entendu, la santé des patients est la première des priorités. Celle-ci étant déjà fragile, il n’est donc pas question de réaliser des économies à n’importe quel prix. Le nouveau référentiel HQE, appliqué aux établissements de santé et intégrant les enjeux spécifiques à ce domaine, permet de s’assurer que le patient ne sera pas lésé






article précédentArticle suivant
Top