Le taux d'emploi des personnes handicapées stagne.

Le taux d'emploi des personnes handicapées stagne.

travailleurs_HandicapesCe qui semble dominer, c’est le sentiment d’être au milieu du gué : de textes législatifs en campagnes d’information, d’aides aux entreprises en sessions de formation, tout un arsenal de mesures a été mis en place pour favoriser l’emploi des personnes handicapées. Pourtant, après une phase de progression – en considérant l’accélérateur qu’a constitué la loi de février 2005 pour l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées –, le taux d’emploi stagne.

“Emploi et handicap : la question d’une seule semaine ?”, demande l’Adapt en introduction de la 15e Semaine pour l’emploi des personnes handicapées qu’elle organise, du 14 au 20 novembre, avec l’Association nationale de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées (Agefiph) et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP).

Une interrogation en guise de rappel à l’heure où la crise n’épargne plus l’emploi des personnes handicapées, même si, “dans un premier temps, en 2008, il a été préservé, note Pierre Blanc, le directeur de l’Agefiph. Car les entreprises ont cherché à minimiser leurs coûts et donc à garder leur taux d’emploi de personnes handicapées”. En effet, les entreprises de plus de 20 salariés doivent employer au moins 6 % de personnes handicapées, sans quoi elles sont soumises à contribution.

Une obligation légale encore loin d’être atteinte. Selon une étude publiée le 8 novembre par la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), le taux d’emploi des travailleurs handicapés s’est établi à 2,7 % en 2009. Cette année-là, 32 700 bénéficiaires de l’obligation d’emploi des personnes handicapées ont été embauchés.

Source : AFP/Pascal Pavani

Article précédent Article suivant
Top