Le Sidaction a récolté 4,2 millions d'euros de promesses de don

Le Sidaction a récolté 4,2 millions d'euros de promesses de don

 

les-promesses-de-dons-recoltes-sont-en-baisse-par-rapport-a-l-an-dernier_45494_w460

 

Commencé vendredi et achevé dimanche soir, le Sidaction a permis de recueillir 4,2 millions d’euros de promesses de don. Un chiffre inférieur de 1,1 million à celui de l’an passé.

Ce week end s’est tenue la campagne annuelle de collecte de dons du Sidaction. Temps fort de sensibilisation du grand public et de prévention, celle-ci avait pour slogan cette année : “Ensemble, vous n’imaginez pas le pouvoir que nous avons“. Une formule qui soulignait la volonté des organisateurs de rappeler que le SIDA “est l’affaire de tous“. Relayée par 14 chaines de télévision et 3 radios, l’opération a été l’occasion pour de nombreuses villes de France d’organiser plus de 300 animations diverses du stand d’information au mini-tournoi de football par exemple.

De vendredi à dimanche soir, la campagne a ainsi permis de franchir la barre des 4 millions d’euros en récoltant au total 4,2 millions d’euros de promesses de don. Un chiffre qui s’il parait impressionnant est en fait inférieur à ceux des années passées : le Sidaction 2011 avait récolté pas moins de 5 millions d’euros. “C’est un simple retard. Les dons sont stables depuis trois ans, les donateurs partent aussi en week-end, et ils peuvent continuer à donner“, a toutefois commenté à l’AFP un responsable du Sidaction.

L’association consacre la moitié des fonds nets collectés aux programmes scientifiques et médicaux, et la moitié aux programmes de prévention et d’aide aux malades. Ainsi, “l’argent du Sidaction est utilisé directement sur l’action. De manière très concrète, une baisse des dons se traduirait par des arbitrages sur des programmes“, a expliqué François Dupré, directeur général du Sidaction. L’argent collecté l’année dernière a notamment permis de financer les travaux de 99 jeunes chercheurs pour un montant de près de 3 millions et de permettre à plus de 35.000 personnes d’avoir accès à des traitements.

Si le chiffre est donc pour l’heure un peu décevant, il est encore possible comme l’ont souligné les responsables du Sidaction, de donner jusqu’au 11 avril.

article précédent Article suivant
Top