Boissons énergisantes : l'ANSES en rappelle les risques

Boissons énergisantes : l'ANSES en rappelle les risques

z6004

La banalisation des boissons énergisantes, souvent associées à l’alcool, inquiète l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, qui met en garde contre les effets indésirables de ces boissons. Que contiennent-elles ? Quels sont les risques ?

Les spécialistes avaient peut-être raison de mettre en garde contre les risques cachés des boissons énergisantes. Celles-ci ne paraissent plus aussi dénuées de danger que l’affirmaient leurs partisans au moment de leur lancement… Ainsi l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) s’inquiète-t-elle des effets indésirables liés à leur consommation. Elle fait état aujourd’hui, de « plusieurs cas rapportés notamment en association avec de l’alcool ». Le cocktail alcool-boissons énergisantes serait même incriminé dans deux décès !

La mise en garde diffusée par l’ANSES n’est pas une première. L’agence a déjà par le passé « attiré l’attention sur le fait que certains modes de consommation courants de ces boissons (activité sportive, consommation en mélange avec de l’alcool) pourraient être associés à des risques cardiovasculaires lors d’exercices physiques intenses. Et de perception amoindrie des effets liés à l’alcool ».

Elle fait toutefois référence à des travaux en cours, selon lesquels « la consommation de ces produits en lien avec une activité sportive est en augmentation. Et que 27 % des consommateurs de moins de 35 ans associent, au moins de temps en temps, ces produits à de l’alcool ».

Par ailleurs, dans le cadre de son dispositif de nutrivigilance, « l’Agence a récemment reçu plusieurs signalements d’effets indésirables suspectés d’être liés à la consommation de boissons énergisantes, dont deux cas mortels ». C’est pourquoi elle invite « les particuliers qui, suite à la consommation de ces boissons, auraient ressenti des effets indésirables à se rapprocher de professionnels de santé pour que ceux-ci transmettent à l’ANSES ».

Elle insiste également sur le fait que :

  • ces boissons sont réservées à l’adulte et déconseillées aux femmes enceintes ;
  • elles doivent être consommées avec modération ;
  • contrairement aux boissons énergétiques, la consommation de boissons énergisantes n’est pas adaptée à la pratique d’une activité physique intense.

Rappelons enfin que l’appellation « boisson énergisante » n’est pas encadrée réglementairement. Elle recouvre des boissons supposées « mobiliser l’énergie » en stimulant le système nerveux. Elles contiennent généralement des ingrédients auxquels sont prêtées des propriétés « stimulantes » tels que la taurine, la caféine, le guarana, le ginseng ou des vitamines…



 

article précédentArticle suivant
Top